TOGO. Misères de l’intelligence: l’égojournaliste

 En démocratie, le « quatrième pouvoir » est considéré comme le chaînon manquant non institué, mais indispensable au bon fonctionnement du triangle à trois sommets des pouvoirs théorisés par Montesquieu dans De l’esprit des lois (1748). Un quatrième pouvoir qui tient la place transversale de contre-pouvoir et la position centrale d’arbitre des élégances, pour le…