USA | TRUMP INVESTI SON COLISTIER, MALGRE LA FRONDE QUI ENFLE

vlcsnap-error710

À la Convention de Cleveland, malgré la bruyante fronde « anti-Trump » du début de semaine et les fractures béantes au sein du parti Républicain, le milliardaire fantasque  s’est mis en orbite pour la Maison Blanche. Pour l’accompagner dans sa course, son choix s’est porté sur Mike Pence. Ce conservateur effacé a formellement accepté mercredi l’investiture de candidat républicain à la vice-présidence pour l’élection de novembre. Une approbation par acclamation, conformément à la tradition.

vlcsnap-error679

Ted Cruz, l’ancien adversaire des primaires, s’est fait copieusement hué par les délégués pour avoir refusé d’appeler à voter pour Trump en novembre.

vlcsnap-error537

Ted Cruz, sénateur du Texas

« A ceux qui écoutent, s’il vous plaît, ne restez pas à la maison en Novembre. Si vous aimez notre pays et aimez vos enfants autant que je le pense, levez-vous et parlez et votez en votre conscience, votez pour les candidats du camp qui selon vous défend notre liberté. »

Ce camouflet infligé au milliardaire est l’arbre qui cache la forêt d’une défiance encore plus grande entre ce candidat sans filtre et l’establishment du parti. Cet ancien sénateur « anti-Trump », déçu de l’investiture du candidat a rendu sa carte de membre du parti républicain.

vlcsnap-error335

Gordon Humphrey, ancien sénateur qui vient de démissionner de son poste de délégué à cause de Trump

« Je pense que Donald Trump est un homme malveillant qui a une mauvaise influence. Je ne veux rien avoir à faire avec un parti dont il est le leader. Et jusqu’à ce qu’il soit démis de ses fonctions de leader par les électeurs ou par le parti, je ne veux aucun lien avec lui ou le parti. »

Malgré les divisions dans son camp et les mauvais sondages, Donald Trump devrait monter à la tribune ce jeudi pour prononcer son discours de clôture du Congrès.  Va-t-il pouvoir rassembler son camp ? Pas sûr qu’un discours préparé à l’avance et lu sur un prompteur pourra fédérer un parti fracturé autour d’un leader qui a du mal à faire l’unanimité.

Avec l’AFP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s