GB | NIGEL FARAGE DEMISSIONNE DE LA TETE DU UKIP

vlcsnap-error627

Depuis le Brexit, il ne se passe plus une semaine sans son coup de théâtre… Après le désistement surprise de Boris Johnson, c’est au tour de Nigel Farage, de rendre son tablier ce lundi. Le leader du parti europhobe et anti-immigration (Ukip) part sur une note de satisfaction, il a estimé qu’il avait accompli sa mission, en poussant la Grande Bretagne vers la sortie de l’Union Européenne après avoir mené une campagne victorieuse en faveur du camp « Leave » lors du référendum du 23 juin.

vlcsnap-error823

Nigel Farage, député européen et ancien leader du parti europhobe et anti-immigration Ukip

« 17,5 millions de personnes ont très clairement voté pour qu’on soit une nation indépendante qui ne fait pas partie de l’union douanière appelée le marché unique et sans la libre-circulation des personnes et j’ai bien peur que nous allons continuer à faire pression et s’ils cèdent alors je répète, en ce qui concerne Ukip, pour les élections de 2020, que vous n’avez encore rien vu. »

Si le leader démissionnaire du Ukip se met en retrait de la tête de son parti, il n’entend pas se mettre complètement en retraite de la politique britannique. Farage entend continuer de peser sur l’avenir politique du royaume. Lui qui défend la nomination d’un Permien ministre pro Brexit ne verrait pas d’un mouvais œil la candidature de Andrea Leadsom, actuelle secrétaire d’Etat à l’Energie, qui s’est engagée clairement à « respecter » le vote des 17,4 millions de Britanniques qui ont voté pour une sortie de l’UE.

vlcsnap-error085

Andrea Leadsom, Secrétaire d’Etat à l’Energie et candidate à la succession de David Cameron

« Je voudrais commencer en évoquant le résultat du référendum et le choix clair qu’a fait le peuple britannique. Ce résultat est définitif. Il doit être respecté, et je le respecterai. »

Andrea Leadsom promet d’ouvrir les négociations avec l’Europe « le plus rapidement possible » sans toutefois fournir de calendrier fixé et précis.

vlcsnap-error827

Nigel Farage, l’ex-trader de 52 ans, qui a cofondé l’Ukip en 1993 n’est pas à sa première démission. Il avait déjà démissionné de la tête du parti en 2009 puis en 2015 avant de décider de repartir pour un dernier tour de piste.

Avec l’AFP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s