GUINEE | INQUIETUDES APRES L’AGRESSION D’UN JOURNALISTE PAR LA GARDE PRESIDENTIELLE

vlcsnap-error170

Abdoul Malick Diallo aurait été passé à tabac par des membres de la garde présidentielle à Conakry, lors d’un reportage au siège du parti au pouvoir samedi dernier. Le journaliste de l’hebdomadaire Le Populaire et du site Aminata.com, aurait été pris à partie pour avoir pris une photo du chef de l’Etat guinéen. Il s’est ensuite vu arracher son appareil photo et conduire à la base de la garde présidentielle où il a été agressé durant l’interrogatoire.

vlcsnap-error619

Abdoul Malick Diallo, journaliste

« Je suis descendu du pick-up. J’ai commencé à donner des explications, il y a un garde qui était en veste bleue qui s’est levé immédiatement, il m’a donné un coup à la poitrine gauche, jusqu’à présent ça me fait mal. Je suis tombé, je me suis évanoui et quelques minutes après heureusement il y a le doyen Karim Condé du bureau de presse de la présidence qui était venu. « 

L’agression du journaliste a été dénoncée par le syndicat des journalistes de presse privée de Guinée (SPPG), l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (Agepi) et Reporters Sans Frontières (RSF) qui s’inquiètent de la dégradation de la situation liberté de la presse en Guinée.

vlcsnap-error051

Sidi Diallo, secrétaire générale du syndicat des professionnels de la presse de Guinée

Ça commence vraiment à inquiéter les professionnels de médias et ça ne fait que se multiplier. Hier, c’était le cas de Kankan, aujourd’hui c’est Abdoul Malick, demain on se pose la question à qui le tour ? C’est pourquoi après notre déclaration, nous avons commencé à rencontrer les mêmes associations de presse pour qu’il y ait ce qu’on appelle une synergie d’actions face à ces harcèlements dont on est victime. »

Les journalistes vivent, depuis quelques semaines, un sale temps en Guinée. L’agression de Abdoul Malick Diallo n’est pas un cas isolé. Avant lui, un journaliste de la presse privée avait été tué en février dans des heurts politiques à Conakry, et un autre condamné la semaine dernière à Kankan (est) pour des propos critiques envers le président tenu par un invité sur sa radio.

L’état de Abdoul Malick Diallo ne nécessite pas d’arrêt de travail mais il n’entend pas en rester là. Avec le soutien des associations de la presse, il envisage de porter plainte contre ses agresseurs.

 

Avec l’AFP

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Moreover, you should avoid eating grapefruit or drinking
    grapefruit juice when on Viagra because it might make the concentration of Sildenafil in your system rise beyond safe levels. http://cerrajeros-castellardelvalles.com/2016/01/

Répondre à farmacia barcelona cambrils Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s