GB | L’ONDE DE CHOC DU BREXIT CONTINUER DE SECOUER LES PARTIS BRITANNIQUES

vlcsnap-error009

La figure de proue des pro-Brexit jette l’éponge avant même le début de la course à la succession de David Cameron. L’ex-maire de Londres a annoncé ce jeudi qu’il renonçait à briguer la succession du Premier ministre conservateur démissionnaire. Boris Johnson a estimé qu’il n’avait pas le profil pour le job de Premier ministre Brexit, au regard de la complexité de la tâche qui incombe au futur gouvernement britannique.

vlcsnap-error690

Boris Johnson, député britannique et chef de file du camp de la sortie de l’Union européenne :

« Je dois vous dire, mes amis, vous qui avez fidèlement attendu la phrase à retenir de ce discours, que, après avoir consulté mes collègues et compte tenu des circonstances au Parlement, je conclus que cette personne [le futur Premier ministre] ne peut pas être moi. »

Le désistement de Boris le trublion pourrait bien profiter à Theresa May. L’actuelle ministre britannique de l’Intérieur, présentée comme la nouvelle Margaret Thatcher, a annoncé solennellement sa candidature à la succession de David Cameron ce jeudi à Londres. Plus consensuelle et moins impulsive, elle se pose en candidate du rassemblement du camp conservateur et n’entend pas activer le processus du Brexit avant la fin de l’année.

vlcsnap-error731

Theresa May, ministre britannique de l’Intérieur :

« Après le référendum de la semaine dernière, notre pays a besoin d’un dirigeant qui soit fort et reconnu pour traverser cette période d’incertitude économique et politique, et pour négocier dans les meilleurs termes la sortie de l’Union européenne. »

Dans le camp travailliste, la crise politique couve depuis l’adoption d’une motion de défiance mardi contre laquelle Jeremy Corbyn tente de fédérer ses troupes. Il appelle à l’Union sacrée autour des valeurs du parti mais exclut de démissionner.

vlcsnap-error664

Jeremy Corbyn, chef du parti Travailliste

« Le peuple de Grande-Bretagne, et en particulier les jeunes, ont besoin d’un parti Travailliste fort, uni, bon et fier de ses principes, aujourd’hui plus que jamais. »

Qui prendra la place de David Cameron au 10 Downing Street le 9 septembre prochain ? Pour le moment cinq prétendants sont dans les starting blocs; parmi lesquels la ministre de l’Intérieur Theresa May, et le ministre de la Justice Michael Gove, font figure de grands de favoris.

 

Avec l’AFP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s