BENIN | PATRICE TALON, DE « ROI DU COTON » A PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

 

vlcsnap-error066

Patrice Talon ou l’histoire du « roi du coton » devenu le « candidat de la rupture » d’avec Thomas Yayi Boni, l’homme à qui il succède à la tête du Bénin ce 6 avril. Retour sur un destin présidentiel atypique digne d’un scénario hollywoodien.

« La vie est un rêve, fais en une réalité. » Mère Teresa 

Patrice Guillaume Athanase Talon, est né le 1er mai 1958. Enfant, ce natif d’Abomey, fils de cheminot rêvait de devenir pilote de ligne sur la défunte compagne panafricaine Air Afrique. Mais son rêve d’enfant se brise les ailes en France, malgré ses bonnes notes il se fait recaler pour « inaptitude moteur ».

« Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à nous. » Albert Camus

Pas de quoi arrêter la fusée Talon. A partir des années 1980, il se bâtît pierre par pierre un véritable empire de négoce des emballages et des intrants agricoles. Il crée en 1985 la Société de distribution inter-continentale (SDI), qui fournit des intrants agricoles aux producteurs de coton. Au bout de quelques années Patrice Talon devient un acteur incontournable de deux secteurs-clé de l’économie béninoise : le coton et le port de Cotonou. Le magazine Forbes le présente comme la première fortune du Bénin.

Les liaisons dangeureuses entre le milliardaire et les politiques

Au début des années 90, à coups de milliards, il se transforme en papa bonheur des politiciens béninois. Il n’hésite pas à financer des candidats à la présidence de la République, notamment le sortant Thomas Boni Yayi dont il a largement financé les campagnes en 2006 et en 2011, avant de se brouiller durablement avec lui.

Commence alors la descente aux enfers à partir de 2012. Accusé d’être l’instigateur d’une affaire de tentative d’empoisonnement du chef de l’Etat, l’homme fuit son pays pour se réfugier en France. En mai 2014, le président Thomas Boni Yayi met fin à sa traversée du désert. Il accorde le pardon et lui permet de rentrer de son exil parisien. De retour au Bénin en 2015, l’homme se mue en opposant politique et se lance sans tarder dans la course à l’élection présidentielle. Dans la nuit du 20 au 21 mars, Lionel Zinsou, son adversaire malheureux au second tour de la présidentielle l’appelle pour le féliciter de sa victoire.

Bientôt âgé de 58 ans, Patrice Talon prend les rênes du Bénin pour un mandat de cinq non renouvelable. L’homme ne fera qu’un seul et unique mandat, il l’a dit et répété.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s