“PANAMA PAPERS” | EVASION FISCALE : REVELATION D’UNE LISTE NOIRE DE 140 PERSONNALITES

“Panama Papers”, c’est l’histoire d’une évasion fiscale à l’échelle mondiale qui livre les dessous d’opérations financières opaques dans plus de 200 pays et territoires à travers le monde, par le biais de 210.000 sociétés offshore sur les quarante dernières. L’affaire qui fait grand bruit émane d’une fuite de documents provenant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca, spécialisé dans la création de sociétés offshore. Les recoupements réalisés plus de 100 journaux sur les quelque 11,5 millions de documents récoltés a révélé dimanche des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques ou personnalités de premier plan.

Il s’agit sans doute de « la plus grande fuite de l’histoire du journalisme » selon Edward Snowden, la star des lanceurs d’alerte, célèbre pour avoir révélé les activités du renseignement américain.

Dans le gotha politique mondial, le cercle rapproché du président russe Vladimir Poutine, le président ukrainien Petro Porochenko, le nouveau président argentin Mauricio Macri est également épinglé. Le Premier ministre islandais Sigmundur David Gunnlaugsson ou encore Ian Cameron, le père de l’actuel Premier ministre britannique, décédé il y a six ans.

De nombreuses personnalités du monde du football ont été éclaboussées dont des sportifs ou de hauts dirigeants du football mondial comme le président de l’UEFA Michel Platini ou le quintuple ballon d’or, l’Argentin Lionel Messi, ainsi qu’une vingtaine de joueurs évoluant notamment au FC Barcelone, au Real Madrid encore à Manchester United.

L’Afrique n’est pas en reste, des responsables africains sont également cités, même si aucun chef d’État en exercice ne l’est personnellement. Seul l’ancien président soudanais, Amad Ali al-Mirghani, décédé en 2008, détenait des avoirs dans un paradis fiscal.

En revanche des proches de président en exercice foisonnent sur la liste noire. Parmi eux : un neveu du président sud-africain Jacob Zuma, Mamadie Touré, la 4e épouse de l’ancien chef de l’État guinéen Lansana Conté, mais aussi John Addo Kufuor, le fils aîné de l’ancien président ghanéen John Kufuour. Dans les cercles les plus proches des responsables politiques figurent Jaynet Désirée Kabila Kyungu, députée et sœur jumelle du président de la RDC, Joseph Kabila.

Pour le président français, François Hollande qui appelle à protéger les lanceurs d’alerte, les révélations sur le scandale d’évasion fiscale des « Panama papers » donneraient lieu au France à des « enquêtes » fiscales et des « procédures judiciaires ».

François Hollande, président de la République 

« Sur la transparence, la lutte contre la corruption, la France peut là aussi prendre un temps d’avance, y compris pour protéger les lanceurs d’alerte. C’est grâce à un lanceur d’alerte que nous avons maintenant ces informations. Ces lanceurs d’alerte font un travail utile pour la communauté internationale, ils prennent des risques, ils doivent donc être protégés. »

Cette liste de 140 personnalités n’est pas exhaustive. Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) promet livrer la liste complète des sociétés et des personnes apparaissant dans ces “Panama Papers “ d’ici un mois.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s