ALLEMANGNE : LA POLITIQUE D’OUVERTURE D’ANGELA MERKEL JUGEE PAR LA FENTE DE L’URNE

vlcsnap-error540

Après l’élan de générosité, l’Allemagne inondée par le flux sans cesse croissant de migrants est en proie au doute. Elle doute de sa capacité à intégrer le million de nouveaux arrivants, sans fermer le robinet de réfugiés qui ne cessent d’affluer vers le pays de « Maman Merkel ».

Quelque 13 millions d’Allemands vote ce dimanche pour trois élections régionales, un scrutin aux allures de test pour la chancelière Angéla Merkel qui craint une montée en puissance la droite populiste de l’Afd. Beaucoup d’Allemands excédés par les vagues de réfugiés se tournent vers l’Alternative pour l’Allemagne, qui espère un score historique ce dimanche. Au grand regret de cette retraitée de Stuttgart.

vlcsnap-error087

Ingeborg Klumpp, retraitée, 74 ans, habitante de Stuttgart:

« Il y a des idiots partout. C’est un phénomène répandu partout dans le monde ! Et la campagne de haine de ces dernières semaines était abominable. »

 

Face à la montée du péril brun, la chancelière a battu campagne, multipliant les meetings électoraux, notamment dans le Bade-Wurtemberg, fief conservateur en péril, et en Rhénanie-Palatinat où la CDU est au coude à coude avec les sociaux-démocrates (SPD). en Quelques mois, l’atmosphère s’est dégradée en Allemagne, où les incendies de foyers de demandeurs d’asile, les agressions sexuelles commises par des migrants à Cologne sont venus effacer le grand élan de solidarité des Allemands, qui avaient dans un premier temps accueillis les réfugiés avec des friandises et des oursons en peluche.

vlcsnap-error567

Ingeborg Klumpp, retraitée, 74 ans, habitante de Stuttgart (femme, allemand, 25 sec):

« C’est plus important que jamais, j’espère qu’avec ma petite croix (sur le bulletin de vote, ndlr.) je vais contribuer au fait que les gens ne voteront pas pour l’Afd… Les gens (les migrants, ndlr) sont en détresse, ils viennent nous demander de l’aide, ils ont besoin de notre soutien et nous ne sommes pas un pays pauvre. Nous pouvons le faire. »

 

Ce scrutin à des senteurs de test électoral pour une chancelière Angela Merkel, qui est perçue comme l’instigatrice de cette politique d’ouverture des portes, qui a favorisé l’immigration dans le pays de plus d’un million de demandeurs d’asile, en majorité des Syriens en 2015.

Même si le coup blues de ces derniers semaines a entamé quelque peu la popularité de la chancelière, certains experts politiques notent qu’il ne faut pas vendre la peau de l’ours Merkel avant de l’avoir tué.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s