PRIMAIRES AMERICAINES | LE PAPE S’INVITE DANS LES PRIMAIRES… ET AVEC FRACAS

vlcsnap-error681

La flèche qui a piqué au vif Donald Trump a été décochée depuis le ciel. Dans l’avion qui ramenait le Pape François du Mexique, répondant à la question d’un journaliste sur les positions anti-immigrés du candidat républicain à la primaire républicaine, il a estimé qu’elles n’étaient pas chrétienne … Le pape qui aime à définir comme « un fils d’immigré » a taclé sévèrement son projet visant à construire un mur à la place de l’actuel grillage qui sépare le Mexique et les Etats-Unis.

vlcsnap-error426.png

Pape François :

« Une personne qui veut construire des murs et non des ponts n’est pas chrétienne. Ce n’est pas dans l’Evangile. »

LA REACTION DE TRUMP NE S’EST PAS FAIT ATTENDRE…

Phrase qui a aussitôt provoqué la fureur du milliardaire qui a répondu avec le même aplomb aux propos du Pape. Alors même qu’il bat campagne en Caroline du Sud où vote de la primaire se tiendra samedi, il s’est fendu d’une réponse sarcastique tout en revendiquant sa fierté d’être chrétien.

vlcsnap-error605.png

Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle :

« Si le Vatican est un jour attaqué par l’Etat Islamique, puisque tout le monde sait que ce serait l’ultime trophée de l’EI, je peux vous promettre que le pape souhaitera que Donald Trump ait été président. Je suis un bon Chrétien. Le pape a dit que peut-être Donald Trump n’était pas chrétien. J’étais très surpris de voir qu’il remettait en question ma foi. Mais je suis chrétien et fier de l’être. »

Pour éviter toute récupération politique de ces propos, le pape s’est empressé de se défendre toutes immiscions dans la primaire et s’est garder de donner des consignes de vote. Le Vatican a, de son côté, expliqué que le pape ne parlait pas en homme politique mais juste en homme de foi. Jeb Bush et Marco Rubio, tous deux des catholiques et candidats à la primaire républicaine, ont demandé au pape de rester à sa place de chef religieux

…PLUS DE PEUR QUE DE MAL

Cette phrase du pape aura-t-elle des conséquences sur le choix du candidat républicain ? Difficile à dire pour le moment Le vote des chrétiens -catholiques et protestants- pèse lourd aux Etats-Unis. Les protestants évangéliques avec 65% de votants en 2012 représentent traditionnellement le plus important contingent d’électeurs aux primaires républicaines. Les chrétiens évangéliques, qui représentent l’autre mamelle de l’électorat républicain, n’aiment pas se laisser dicter la conduite et sont allergiques à toute hiérarchie religieuse. De manière générale, aux Etats-Unis, la popularité du pape François est plus forte à gauche qu’à droite : seuls 67% des conservateurs en ont une opinion favorable contre 80% des Américains de progressistes,  selon des chiffres de l’institut Pew publié en janvier dernier

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s