USA | VIVE POLEMIQUE AUTOUR DE LA SUCCESSION DU JUGE ANTONIN SCALIA

 

La polémique enfle aux Etats-Unis après le décès d’Antonin Scalia, l’un des neuf juges de la Cour suprême américaine décédé samedi à 79 ans. La disparition de ce catholique traditionnaliste, opposant à l’avortement et partisan de la peine de mort, en pleine campagne présidentielle, pourrait bien inverser le rapport de force entre conservateurs et progressistes au sein de l’institution, composée jusqu’ici de 5 conservateurs et de 4 progressistes.

Barack Obama s’est engagé à “nommer“ un successeur avant la fin de son mandat dans un an, ce qui attise la méfiance des républicains qui rédoutent la nomination d’un juge progressiste.

 

Barack Obama, président américain :

« Je projette de remplir mes responsabilités constitutionnelles en nommant un successeur en temps voulu. J’aurai tout mon temps pour le faire et pour que le Sénat puisse remplir ses responsabilités en auditionnant cette personne de façon juste et en votant à temps. »

Le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell, pour sa part, déni à au Obama le pouvoir de nommer un nouveau juge et souhaite que ce soit fait par le prochain locataire de la Maison Blanche. De leur côté, les candidats à l’investiture républicaine appellent le Sénat dominé par les républicain à bloquer toute nomination par Barack Obama d’un nouveau juge.

 

Donald Trump, candidat républicain à la présidentielle :

« Je pense c’est à Mitch McConnell et aux autres d’arrêter ça. C’est ce qu’on appelle retarder, retarder, retarder. »

 

Jeb Bush, candidat républicain à la présidentielle :

« Nous voulons un exécutif fort, c’est sûr, mais il faudrait en retour un consensus sur cette nomination et il ne fait aucun doute selon moi que Barack Obama n’aura pas obtenu de consensus lorsqu’il enverra cette personne au Sénat. »

Hillary Clinton, la candidate démocrate à la présidentielle, a quant à elle, apporté son soutien à Barack Obama et accusé les républicains de “déshonorer la Constitution”.

vlcsnap-error083.png

La bataille pour la Cour supème est enjeu est de taille. Elle définit le visage de la société américaine. Si la Cour suprême bascule à gauche, celà la rendrait plus réceptive à accompagner les avancées sociétales du genre: abolition de la peine de mort, autorisation de l’avortement, du mariage homosexuel etc..

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s