SYRIE | LE CONSEIL DE SECURITE ADOPTE UNE RESOLUTION QUI VA RELANCER LE PROCESSUS DE PAIX

vlcsnap-error497

Sans verser dans le triomphalisme, John Kerry a salué l’adoption de la résolution pour lancer un processus de transition en Syrie comme un moment d’ »unité sans précédent » entre les grandes puissances. Il est vrai que rarement texte aussi polémique aura obtenu l’unanimité au Conseil de sécurité de l’Onu. La résolution adoptée vendredi soir prévoit la tenue “début janvier” de négociations entre pouvoir et opposition syrienne pour un terme à quatre années et demi de guerre et instaurer simultanément un cessez-le-feu.

vlcsnap-error654.png

Bémol ! La résolution élude la question du sort de Bachar el Assad, sur laquelle, positions russe et américaine sont radicalement opposées. La preuve ! Pour Barack Obama qui répondait à la presse lors de sa conférence de presse annuelle à la Maison Blanche, Assad a perdu toute crédibilité et devrait partir afin qu’un gouvernement légitime se mette en place.

vlcsnap-error592

Barack Obama, président américain :

« Je pense qu’Assad va devoir partir afin que les effusions de sang cessent dans le pays, et que toutes les parties impliquées puissent aller de l’avant de façon non-sectaire.

Nous pensons qu’il n’y a pas de paix possible en Syrie, pas de possibilité de mettre fin à la guerre civile, sans que le gouvernement ne soit reconnu comme légitime par la majorité du pays. »

De son côté, la Russie qui a voté sans trop se faire prier cette résolution qui évite soigneusement les questions qui fâchent, se positionne en garante de la souveraineté syrienne et en défenseuse du maître de Damas.

vlcsnap-error137.png

Sergey Lavrov, ministre russe des affaires étrangères:

« Je ne suis pas plus enthousiaste que cela au sujet de ce qui a été fait aujourd’hui, mais une étape très importante a été franchie pour créer les conditions requises pour que les Syriens puissent faire ce que nous attendons tous d’eux, c’est-à-dire se réunir sur les questions qui vont déterminer l’avenir de leur pays. »

Selon les dispositions de la résolution 2254, l’ONU devrait réunir des représentants du gouvernement syrien et de l’opposition « au début janvier 2016 » et faire instaurer er surveiller un cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire syrien.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s