TAIWAN | VENTE D’ARMES : PEKIN MENACE LES USA DE « SANCTIONS »

1020344479

La diplomatie chinoise est montée sur ses grands chevaux pour fustiger la décision de Washington de vendre à Taiwan pour 1,8 milliard de dollars d’armes, deux frégates de type Perry, des missiles anti-chars, des véhicules amphibie ainsi que divers systèmes électroniques de guidage et des missiles sol-air Stinger. Pékin qui dénonce une atteinte contre sa souveraineté nationale et son intégrité territoriale, a même convoqué le chargé d’affaires américain et menace de « sanctions » les Etats-Unis.

vlcsnap-error303.png

Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères :

« La participation d’entreprises américaines dans la vente d’armes à Taïwan représente une infraction de la souveraineté de la Chine, et de ses intérêts de sécurité. Le gouvernement chinois, ainsi que les compagnies (chinoises) ne coopéreront pas, et ne feront pas d’affaires avec ces entreprises. »

 L’ile de Taiwan est considérée « une partie inaliénable du territoire chinois ». Les autorités de Pékin qui voit d’un mauvais œil ces ventes d’armes soutiennent qui qu’elles « attentent gravement » aux lois internationales, aux principes régissant les relations entre la Chine et les Etats-Unis et « à la souveraineté de la Chine et à ses intérêts en matière de sécurité.

vlcsnap-error541

Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères :

« Nous demandons au côté américain de suivre l’esprit des trois communiqués entre la Chine et les États-Unis, retirer le plan de vente d’armes à Taïwan, de faire plus pour promouvoir les intérêts des relations bilatérales, aussi bien que le développement paisible des relations inter-détroit. »

Cette annonce de vente d’armes intervient dans un contexte de réchauffement des relations entre Pékin et Taipei, le 7 novembre dernier, le président Xi Jinping avait rendu visite à son homologue taïwanais Ma Ying-jeou, une première à ce niveau depuis 1949.

De plus, le contrat américain intervient dans un contexte sécuritaire tendu : l’explosion des budgets de défense et les velléités territoriales chinoises en mer de Chine, qui inquiètent au plus haut point à Washington qui s’est engagée à aider pays les riverains.

De son côté Pékin a prié Washington de renoncer à cette vente et de cesser tout contact militaire avec Taïwan.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s