COTE D’IVOIRE | GUILLAUME SORO DANS LE VISEUR D’UNE JUGE FRANCAISE

1314536_3_e0ae_guillaume-soro-ancien-premier-ministre_21ebead26f3251928aa8ed558a190989

Une casserole de plus vient s’ajouter à la liste bien fournie d’affaires judiciaires qui s’amoncèlent à l’encontre de l’ex-chef rebelle devenu président de l’Assemblée nationale ivoirienne. Déjà accusé d’avoir soutenu la tentative de coup d’Etat au Burkina Faso en septembre, Guillaume Soro est désormais visé par un mandat d’amener émis le lundi 7 décembre par une juge française alors qu’il venait en France participer à la COP21.

Selon Le Pays, un quotidien burkinabé, Guillaume Soro aurait « échappé belle » à une interpellation de la police française, hier lundi, partie le chercher à son domicile français.

VIVE PROTESTATION D’ABIDJAN

Abidjan a protesté mardi officiellement contre le mandat d’amener de la justice française visant Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et ancien chef de la rébellion, a déclaré à l’AFP le ministre des Affaires étrangères ivoirien Charles Koffi Diby.

« J’émets une vive protestation contre le mandat d’amener » émis dans le cadre d’une plainte du fils de l’ex-président Laurent Gbagbo, a-t-il dit, précisant avoir transmis une lettre à ce propos à l’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire Georges Serre

La juge Sabine KHERIS, du Tribunal de grande instance de Paris, souhaite entendre Guillaume Soro dans le cadre de la plainte déposée en 2012 par Michel Gbagbo, fils de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, pour « enlèvement, séquestration et traitement dégradant et inhumain », selon des sources concordantes.

Accusations rejeté par les avocats du président de l’Assemblée nationale ivoirienne et qui espèrent faire jouer l’immunité diplomatique à la faveur de leur client. Selon ces derniers qui souhaitent « faire lever le mandat », Guillaume Soro « est l’un des représentants officiels de la Côte d’Ivoire à la Conférence » de l’ONU sur le climat qui se déroule près de Paris, et devrait de ce fait bénéficier de l’immunité diplomatique que lui assure ce statut.

Cette casserole supplémentaire obscurcit davantage l’avenir politique de Soro dont les fantômes du passé reviennent régulièrement compromettre les chances de succéder à Alassane Ouattara en 2020.

Sur le plan national, le Bureau de l’Assemblée nationale ivoirienne se réunira, en session extraordinaire, ce mardi 8 décembre 2015, pour se prononcer sur l’affaire.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s