SOMMET SINO-AFRICAIN | XI JINPING PROMET 60 MILLIARDS $ A L’AFRIQUE

vlcsnap-error014

Entre la Chine et l’Afrique c’est une relation de séduction permanente, tout en démesure. Pour son premier sommet sino-africain sur le continent noir, Xi Jinping, a tenu à marquer le coup en promettant 60 milliards de dollars d’aide à ses partenaires africains. Un engagement qui tombe à pic dans un contexte de fonte des ressources tirées des exportations africaines comme neige sous le soleil déclinant du ralentissement de la croissance chinoise qui est passée sous la barre des 7 %.

UNE GENEROSITE D’OGRE

Une part importante des 60 milliards de dollars sera destinée, comme le détaille le président chinois, à financer dix programmes de coopération sur trois ans dans divers domaines, notamment l’agriculture, l’industrialisation, la réduction de la pauvreté, la santé, la culture, la sécurité, la protection de la nature ou encore le développement vert.

vlcsnap-error121

Xi Jinping, président de la République populaire de Chine

« Pour assurer une mise en place réussie de ces dix plans de coopération, la Chine a décidé d’octroyer un total de 60 milliards de dollars d’aide financière. Cela comprend 5 milliards de prêts à taux zéro et 35 milliards de prêts à taux préférentiels, des crédits à l’exportation et des prêts concessionnaires préférentiels, une augmentation de 5 milliards du fonds de développement sino-africain, et un prêt spécial pour le développement des PMEs africaines et et du fonds sino-africain pour la coopération de nos capacités de production, avec une contribution initiale de 10 milliards de dollars. »

Cette enveloppe conséquente a été accueillie par des applaudissements nourris de la part de la vingtaine de dirigeants africains présents en Afrique sud dont le zimbabwéen Robert Mugabé qui a salué la solidité des liens solides entre Pékin et l’Afrique.

vlcsnap-error879

Robert Mugabe, président zimbabwéen

« Notre partenariat avec la Chine a résisté à l’épreuve du temps et continuera à prospérer pour les années à venir.

Je suis très honoré de prendre la parole immédiatement après que le président Xi Jinping ait annoncé ces mesures très attendues, qui sont historiques, destinées au changement et à injecter plus de vitalité dans une relation déjà dynamique entre la Chine et l’Afrique. Je saisis cette opportunité pour exprimer ma sincère et plus profonde gratitude. »

L’Afrique est-elle en train de boucler un cycle de croissance forte d’une décennie porter par les recettes d’exportations, vers la Chine notamment?

Le ralentissement chinois a révélé les faiblesses des économies africaines qui ne pèsent pas grand chose dans la production manufacturière mondiale. L’Afrique ne pourra pas bénéficer éternellemnt de l’éffet d’entrainement de la croissance chinoise. Le continent souffre encore des effets combinés de la faiblesse des politiques d’investissements publics et de la rigidité des programmes d’ajustement structurel des années 90. L’argent frais chinois pourrait changer la donne, Xi Jinping entend doper la coopération sino-africaine. La Chine a tout à y gagner. Le président chinois voyage avec une importante délégation d’entreprises chinoises a fait le déplacement à Johannesburg. Outre les grands pétroliers et les sociétés d’Etat , des entreprises privées de nouvelles technologies y sont du safari économique africain.

Le ralentissement de l’économie chinoise réduit la dépendance du pays vis-à-vis des matières premières africaines, mais il a besoin de nouveaux marchés pour ses entreprises. Une opportunité de coopération gagnant-gagnant s’offre au continent. L’Afrique, devrait en profiter pour développer son secteur manufacturier et créer des centaines de milliers d’emplois.
2015, L’ANNEE DES « VACHES MAIGRES »

Au premier semestre, les investissements chinois sur le continent africain ont plongé de plus de 40 % à 1,2 milliard de dollars. Principe de vase communicants. Les importations chinoises ont suivi le même tendance baissière (- 43 %). L’information est passée inaperçue, pour la première fois, la Chine a affiché avec l’Afrique une balance commerciale excédentaire. Conséquence, beaucoup de pays du continent lourdement endettés auprès de Pékin en souffrent. Il s’agit notamment de pays producteurs d’hydrocarbures comme le voisin ghanéen, le Nigéria ou le Zimbabwe.

LE REVERS DE LA MURAILLE

D’abord, les sociétés chinoises rafflent quasiment tous les marchés publics grâce à prix défiant tout concurrence, au grand dam des entreprises locales.

Ensuite, elle recours à de la main d’eouvre « importée » de Chine, ce qui exclut d’emblée tout possibilité de transfert de compétences. et quand sous pression des gouvernements, elles consentent à employer des « locaux », ces derniers n’arrivent à subir le régime « esclavagiste » que leur imposent nos « amis chinois ». Provoqaunt parfois des tensions, que les Chinois imputent à la « paresse » des africains.

L’offensive chinoise en Afrique se manifeste également par une très forte concurrence des produits chinois sur les marchés intérieurs africains, la destruction de petites filières et entreprises locales. Symptomatique de l’invasion chinoise,  la présence de Chinois dans le petit commerce jusque dans les zones rurales les plus pauvres. Ce qui entretient uen atmosphère de sinophobie dans ces régions.

LA CHINAFRIQUE EN CHIFFRES

Avec 300 milliards de dollars d’échange cette année, La Chine est le principal partenaire commercial de l’Afrique.

L’Afrique représente l’une des principaux marchés pour les importations chinoises et le quatrième pour les investissements de la Chine. 2500 sociétés chinoises sont installées sur le continent africain et plus d’un million de travailleurs.

Mais les investissements chinois ont chuté de plus de 40% au cours des six premiers mois de 2015 par rapport à la même période l’an dernier. Une chute imputable au ralentissement de la croissance chinoise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s