FRANCE | DISCOURS DEVANT LE CONGRES : LE TOURNANT SECURITAIRE ET STRATEGIQUE DE HOLLANDE

Hollande martial

Démarche martiale, visage grave, devant la quasi-totalité des 577 députés et 348 sénateurs réunis en Congrès à Versailles, François Hollande a d’abord observé une minute de silence …. avant de déclarer sur un ton ferme: « La France est en guerre… »

Le virage sécuritaire

Et pour faire face aux menaces terroristes, le Président français a annoncé une série de mesures, dont la création de postes supplémentaires dans la police, la gendarmerie où les services judiciaires et pénitentiaires. Opérant un virage sécuritaire qui ébranle un certain nombre de tabous dans le pays des Droits de l’homme

François Hollande, Président de la République française

« 5.000 emplois supplémentaires de policiers et de gendarmes seront créés d’ici deux ans afin de porter le total des créations d’emplois de sécurité à 10.000 sur le quinquennat. J’ai donc là encore décidé qu’il n’y aurait aucune réduction d’effectifs dans la Défense jusqu’en 2019. Et cette réorganisation de nos armées se fera au bénéfice des unités opérationnelles, de la cyberdéfense et du cyber renseignement. »

L’énnemi c’est Daech…

vlcsnap-error058

 

Un discours guerrier et lucide qui ne cède pas aux amalgames. Face au Congrès réuni à Versailles, Hollande a opéré une inflexion majeure de sa politique extérieure et désignant DAECH son ennemi prioritaire. Cette guerre est une guerre contre le terrorisme jihadiste pas une guerre de civilisation, a martelé le président français

François Hollande, Président de la République française

« Ceux qui ont voulu le meurtrir en frappant délibérément des innocents sont des lâches qui ont tiré sur une foule désarmée, si bien que nous ne sommes pas engagés dans une guerre de civilisations parce que ces assassins n’en représentent aucune, nous sommes dans une guerre contre le terrorisme jihadiste. »

…Mais Bachar n’est pas la solution en Syrie

Une inflexion qui ne veut pas dire un virage à 180°, car pour François Hollande, Bachar ne peut pas constituer non plus une solution en Syrie. Il annonce par ailleurs, une intensification des opérations en Syrie.

François Hollande, Président de la République française

« Les actes de guerre de vendredi ont été décidé, planifiés en Syrie. D’ici là, la France intensifiera ses opérations en Syrie. »

L’Union sacrée

A l’issue de cet exercice oratoire de près d’une heure, François Hollande a été ovationné debout par les députés et sénateurs qui une fois n’est pas coutume n’étaient pas placés par groupes, mais par l’ordre alphabétique, avant que tout l’hémicycle n’entonne La Marseillaise… l’hymne national chanté par le président lui-même, avant de quitter l’hémicycle. Depuis l’instauration de la Ve République, le Congrès ne s’était réuni jusqu’alors que 17 fois à Versailles, dont 16 fois pour adopter une révision de la Constitution.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s