FRANCE | CE QU’IL FAUT SAVOIR DES ASSAILLANTS ?

La France s’est réveillée ce samedi matin sur le pied de guerre… Après l’effroi de la terrible nuit du vendredi 13 novembre, l’heure est à la mobilisation générale et à la préparation de la riposte.

La France a été durement frappée… par des attaques terroristes qui ont eu lieu simultanément dans six endroits à Paris et à Saint-Denis faisant au moins 128 morts et une centaine de blessés. L’état d’urgence est en vigueur, les frontières sont fermées et les questions se multiplient quand à l’enquête…

Qui sont les assaillants ? La vague meurtrière est-elle passée ?

Et d’abord, quelles mesures de représailles et de prévention Paris prépare-elle ?

Le Conseil de défense spécial…

Un peu après 09H00 s’est ouverte à l’Elysée ce samedi matin un Conseil de défense convoqué par le président François Hollande. Une task force du Gouvernement français composé du Premier ministre Manuel Valls, des ministres Ségolène Royal (de l’Écologie), Christiane Taubira (de la Justice), Jean-Yves Le Drian (de la Défense), Marisol Touraine (de la Santé), Emmanuel Macron (de l’Economie), Michel Sapin (des Finances) et Bernard Cazeneuve (de l’Intérieur) ainsi que le secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet.

Etaient également représentés, les chefs des principaux services de sécurité et de renseignements. Il sera question d’évaluer l’ampleur de la menace,  prendre les mesures d’urgences qui s’imposent et analyser les scénarios de riposte.

Qui sont les assaillants ? D’où viennent-ils ? D’où reçoivent-ils leurs ordres ?

Pour François Hollande qui parle d’un « acte de guerre » commis par « une armée terroriste », l’ennemi porte le turban et le drapeau noir de l’Etat Islamique… Ce qu’on sait pour le moment !

Au moins huit assaillants ayant mené les attaques dans sept lieux différents de Paris sont tous morts vendredi soir. Sept d’entre eux ont actionné la ceinture d’explosifs qu’ils portaient. L’Etat islamique vient de revendiquer l’attaque dans un document détaillé écrit en anglais et en français. Les services judiciaires n’ont pas encore dévoilés les premiers résultats de l’enquête.

Mais tous les services de police, ont leurs regards tournés vers les cellules terroristes et concentrent leurs efforts pour tenter d’identifier d’éventuels complices ou coauteurs toujours dans la nature.

Un remake de Charlie Hebdo

Des attaques minutieusement préparées et menées simultanément, une prise d’otages par plusieurs tireurs et des kamikazes. Ce scénario était évoqué comme celui du pire pour le contre-espionnage français. Au cours des dernières semaines, tous les signaux étaient dans le rouge, et des experts signalaient que le groupe Etat islamique s’apprêtait à frapper la France une nouvelle fois, dix mois après les attentats de Charlie Hebdo.

S’unir pour se battre…

Bien que le plan Vigipirate soit à son niveau maximum en Ile-de-France. Pourtant, les services de renseignement n’ont pas réussi à prévenir cette attaque. La France engagée en  Irak et en Syrie, et qui fournit un important contingent de recrues à l’Etat Islamique est dans le collimateur de l’organisation islamiste depuis janvier dernier.

François Hollande recevra dimanche les dirigeants de l’ensemble des partis, y compris le FN, selon l’Elysée. La France qui est plus que jamais en guerre en dehors et sur son sol contre les intégristes islamistes va chercher à afficher une union nationale face à l’horreur. Et cette fois, contrairement à janvier dernier, Marine Le Pen, la patronne de l’extrême droite aurait reçu un carton d’invitation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s